Actualités

5 conseils pour approcher un candidat 

Dénicher la perle rare est l’ambition de toute entreprise. L’affaire n’a rien de simple, il s’agit de recruter un élément compétent, motivé, en adéquation avec l’esprit d’entreprise et prêt à s’inscrire dans la durée ! Se renforcer avec de telles recrues commence par le repérage et l’approche de bons candidats. Capital Ressources partage ici avec vous quelques conseils pour y parvenir.

 

Identifier son statut (candidat actif et candidat passif)

Au moment d’approcher un candidat, la première chose à identifier est son statut, ses dispositions vis-à-vis des offres d’emploi. Avez-vous affaire à un candidat actif ou passif ? Le premier est ouvertement en quête d’un nouvel emploi quand le second est en veille, éventuellement à l’écoute d’une nouvelle opportunité intéressante. Toute la relation qui s’en suivra entre lui et vous dépendra de cette situation de départ. Dans une position d’attente d’être contacté, le candidat passif requerra forcément davantage d’efforts et de finesse en termes d’approche, d’attractivité et d’argumentation.

 

Choisir le bon moyen de contact pour approcher un candidat

Le choix du vecteur de communication est déjà en soi une part du message communiqué. Le degré d’implication de l’entreprise semble graduel entre le message LinkedIn, le mail et l’appel téléphonique. Le message sur LinkedIn peut parfaitement convenir à une première amorce, mais le mail personnalisé et à plus forte raison l’appel téléphonique montreront un intérêt plus prononcé. Attention toutefois, l’appel téléphonique peut sembler intrusif, surtout s’il s’agit d’un candidat passif.

 

Travailler son message de façon personnalisée

L’intérêt porté par une entreprise, tel qu’il est ressenti par un candidat, dépend en grande partie du degré de personnalisation du message de contact. Un message prérédigé ou un appel impersonnel feront sans doute réagir les plus actifs des candidats mais n’auront que peu de chances de séduire les autres. Une bonne communication personnalisée mentionnera des étapes du parcours du candidat, des contenus de celui-ci ou pourquoi pas des centres d’intérêt sans aucun rapport avec la mission que vous lui destinez. Le message doit laisser transparaître l’attention portée et le temps consacré au candidat et à lui seul.

 

Ne pas s’étendre sur le poste mais sur l’attrait du candidat

Dans le prolongement du conseil précédent, il est conseillé de structurer cette première approche autour de l’intérêt que vous portez au candidat et non au poste offert en lui-même, ce qui sera plutôt l’objet de l’entretien physique qui viendra éventuellement dans un second temps. Un candidat qui se sent « désiré » est un candidat en confiance qui dévoilera plus facilement sa personnalité lors du processus de recrutement.

 

Agir avec professionnalisme, sympathie et… rapidité !

Il s’agit là peut-être des trois maîtres-mots d’une approche de candidat réussie. Le professionnalisme, évidemment, puisque les premiers contacts établis avec un candidat forgent ses premières impressions sur l’entreprise. La sympathie, pour les mêmes raisons, mais aussi parce qu’à offres et missions égales, le facteur humain, le fameux « feeling », aiguillera bien des choix. La rapidité, enfin, parce que vous n’êtes certainement pas la seule entreprise sur ce bon candidat !

Partagez sur :

Plus récent

Plus d’articles